gestion des voiles d'avant Etap 26i

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  Bernard Morel le Mer 7 Avr 2010 - 23:32

Bonjour

Je viens d'acquérir l'Etap 26i "Chaïma"

Bien qu'ayant une certaine expérience de la navigation, je découvre l'équipement et l'entretien d'un voilier.
Je me pose donc de nombreuses questions et souhaite échanger sur des sujets comme l'aménagement intérieur, la gestion de l'énergie (électrique) ou les aides électroniques à la navigation.

Mais pour commencer j'aimerais savoir quelles voiles vous utilisez et comment vous les gérer ; étai simple, enrouleur avec ou sans étai largable.

Le précédent propriétaire m'a transmis une documentation assez complète, et comme électricien, des schémas électriques.
Je les tiens à disposition ....

Bernard


Dernière édition par Bernard Morel le Mar 13 Avr 2010 - 11:07, édité 1 fois

Bernard Morel

Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  Kix le Lun 12 Avr 2010 - 21:27

Sur le 24i, j'utilise un étai simple. Cela à pour avantage de gérer la voilure d'avant en fonction des conditions, j'ai un tourmentin, un foc de 7,5m² et un de 12m².
Un étai largable sur un bateau de cette taille, je ne suis pas convaincu de l'intérêt...
avatar
Kix

Messages : 22
Date d'inscription : 02/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

voile avant, suite

Message  Bernard Morel le Mar 13 Avr 2010 - 11:06

Ayant le foc solent sur un enrouleur, ma question est de savoir comment je monte le petit foc et éventuellement un tourmentin ?

Bernard Morel

Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonjour

Message  Eric26 le Lun 25 Juil 2011 - 14:27

Hello,

Personnellement, j'ai un simple étai ou j'endraille soit le foc anto-vireur (7,8 m2), soit le solent (10,68 m2)
ou encore le spi asymétrique (30 m2) sur l'avant du bout dehors.

Si tu as un enrouleur, il te suffit de moduler la surface du solent en enroulant de qques tours. C'est le but de l'enrouleur Very Happy
Pas besoin de tourmentin donc...

Bien à toi,

Eric
avatar
Eric26

Messages : 1
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 56
Localisation : Waterloo Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  J-Y.C le Dim 4 Sep 2011 - 15:46

Salut,
Dans le cas du foc génois de 10 m2 où avez vous positionné vos poulies de renvoi ? Sur les cadènes latérales ou avez vous ajouté un rail uniquement pour cette voile ?
J'ai le petit foc de 7m2 autovireur et sur enrouleur que je porte dans la brise et j'ai également un genaker sur emmagasineur que je tiens jusqu'à 50°/vent.
Par petit temps à moyen, je n'ai rien d'efficace au près , je cherche donc une solution efficace (sans démonter le bateau ...) Very Happy

Merci !
avatar
J-Y.C

Messages : 56
Date d'inscription : 08/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  Christian17 le Dim 25 Sep 2011 - 11:10

J'ai un Etap26i modèle 2001 TE 1m15 qui est équipé d'un génois (10,5m2) sur enrouleur ou d'un solent dit foc autovireur et d'un Gennak sur emmaganiseur que je monte à la demande.

En règle général, je mets mes voiles juste avant de partir (moins de 5 minutes pour les mettre vu la taille), je les enlève au retour (idem).
Cela me permet de mettre l'une ou l'autre en fonction du vent car >=5b je mets mon solent. J'ai remarqué également que si le temps est faible, le solent fonctionne mieux car il ne bat pas ou moins (c'est vrai pour beaucoup de bateaux).

Avec le génois et GV haute, je tiens sans problème les 18nds de vent, après le roule un peu le génois et je prends un ris.
Avec le solent je repousse la prise du 1er ris à 21/24nds suivant les rafales.
Sur ce type de gréement, la voile principale est la GV mais pour avoir un bateau équilibré, le rapport voiles AV/GV doit être gardé.

Le Gennak (ou autre voile de portant) est nécessaire dès le vent de travers est inférieur ou égal à 3b, les voiles d'avant n'étant plus assez puissantes notamment à cause de l'impossibilité de régler proprement le vrillage même avec un barber-holer. Le Gennak étant plus dans l'esprit du bateau. J'ai également un tangon de génois réglable en longueur qui me permet de bien tenir le vent arrière ou le ciseau. Ce tangon a sa place dans le coffre.

Le tourmentin n'est pas envisageable sur ce type de bateau car si le vent monte à plus de 8b, il devient impossible d'affaler la voile d'avant sans risque. Impossible également de mettre un étais largable, la structure ne permettant pas une accroche satisfaisante et au norme.
Noter que ce bateau est en catégorie B.

Enfin, la coque de ce bateau étant pincée à l'avant, il vaut mieux ne pas le charger sur l'avant dès que le vent monte car il devient rapidement volage, c'est l'inverse par petit temps. Autre élément, remplir le réservoir d'eau est plutôt mieux que de le laisser vide, au moins pour ceux qui font de la mer ; le bateau est alors dans ses lignes surtout si les coffres sont pleins et le poids supplémentaire lui permet un meilleur passage dans la mer, du moins c'est le cas sur le mien !

Vous trouverez quelques conseils sur ce bateau sur http://bassin.arcachon.free.
Bonne navigation à tous
Christian


avatar
Christian17

Messages : 11
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur http://bassin.arcachon.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  J-Y.C le Dim 25 Sep 2011 - 17:37

Merci Christian pour toutes ces précisions !

Ca sent le vécu, celui que je n'ai pas encore sur ce bateau ....

Je pense que le solent est bon quand il est bien coupé et là j'ai qq doutes sur le mien à moins qu'il ne soit fatigué , alors, le remplacé ou investir dans un génois ???

Le genaker est super , j'aime beaucoup , avec 6 nds de vent ça roule encore à 3,8 nds avec un vent à 90°, c'est vrai qu'il est neuf est bien coupé...
Il tient de 50° à 160° ensuite comme tu le dis il faut tangonner ou privilégier la vitesse et enchaîner les empanages , je préfère encore la 2 éme solution ....
J'ai vu que ton bateau était en vente (tombé dessus par hasard ...) il a l'air bien équipé, où en es tu ?

Merci pour tes infos !

avatar
J-Y.C

Messages : 56
Date d'inscription : 08/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  Christian17 le Dim 25 Sep 2011 - 20:29

Non, mon bateau n'est pas à vendre ! Où avez-vous ça ?

Effectivement je tangonne le génois ou le solen mais jamais le Gennak car absolument pas nécessaire au moins avec ma voile.
Ensuite, cela peut-être dangereux pour les haubans, le Gennak est une voile puissante et avec un recouvrement trop important, ce n'est pas un spi symétrique !

Bonne Nav
avatar
Christian17

Messages : 11
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur http://bassin.arcachon.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  J-Y.C le Lun 26 Sep 2011 - 20:03

Désolé , ça doit être une erreur ...

C'est un 26i avec le même tirant d'eau, de la même année, avec le même équipement et qui a navigué sur le même plan d'eau avec également un certain Christian ....

Mille excuses ...


http://etap26i.free.fr/web/spip.php?article1
http://etap26i.free.fr/web/spip.php?article6
http://etap26i.free.fr/web/spip.php?article7
http://etap26i.free.fr/web/spip.php?article2
http://etap26i.free.fr/web/spip.php?article8
avatar
J-Y.C

Messages : 56
Date d'inscription : 08/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revue du sujet

Message  Christian17 le Mar 27 Sep 2011 - 17:54

Bonjour,

Effectivement... il a été en vente il y a déjà quelques temps (2ans) mais le site aurait dû être arrêté, je vais corriger ça !
Depuis j'ai changé de plan d'eau pour rejoindre les pertuis.
Sur le Bassin mon principal problème était la difficulté d'en sortir chaque été au mois de juillet...
Le problème est résolu maintenant donc plus besoin d'acheter au moins pour le moment plus gros.

Cependant, pour info, il y a un jolie Etap 26i à vendre en ce moment sur Hendaye, annonce placé sur leboncoin.
Bonne Nav.
Christian



avatar
Christian17

Messages : 11
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur http://bassin.arcachon.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

gestion de voile d'avant et polaires ETAP 26i

Message  26i Claude le Mar 5 Juin 2012 - 14:47

Avez vous déjà essayé foc autovireur +gennaker+GV. Je l'ai fait dernièrement par 5.5 nds de vent à 35°
Ça marche, Il faut bien border la voile et choquer le foc. Vitesse atteinte 3.2 nds.
Je n'ai pas pu vérifier ce que l'on gagne vraiment: Cap ou vitesse?
Ma deuxième mesure était sous foc +GV, vent 4.3 nds à 40° vitesse 2.4 nds......
Ma troisième mesure gennacker+GV, vent 4.5 nds à 50° vitesse 2.6 nds

La question subsidiaire est: l'équilibre du mât sous barre de flèche poussant accepte-il celà???? affraid
Enfin,
Quelqu'un a t- il des polaires de l'ETAP 26i. et mes relevés vous semblent ils corrects?

-vitesse mesurée au GPS sur fond en méditerranée (courant négligé)
-vitesse vent à l'anémomètre en tête de mat (fiabilité plus aléatoire)
-angle mesuré au Tridata de série
J'attends vos commentaires. Very Happy

avatar
26i Claude

Messages : 13
Date d'inscription : 20/09/2011
Localisation : LYON-St Raphaël

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Configuration de voiles et polaires ETAP 26i

Message  Christian17 le Dim 10 Juin 2012 - 10:11

Bonjour à tous,

Je n'ai pas les polaires de notre bateau mais est-ce réellement nécessaire ? Nos bateaux étant tous très différents (3 TE, des voiles très différentes, des utilisations disparates : notre bateau est très sensible au poids. Les polaires ont un sens sur les monotypes et les plus grandes unités où le rapport puissance/poids est nettement plus favorable lissant les paramètres comme le chargement et les équipements du bateau par exemple (exemple : réservoir d'eau/gasoil plein ou pas, 50 mètres de chaine de 10mm ou 20mètres de 8mm, guindeau électrique, annexe, moteur de l'annexe, vie à bord, etc).

Pour revenir au configuration des voiles, mes quelques essais montrent que le gennaker seul donne de meilleur résultat que lorsque l'on ajoute d'autres voiles d'avant car au bon plein (ou speudo près) je pense qu'il n'y a pas assez d'espace entre les 2 voiles, l'écoulement laminaire ne se fait pas correctement (pas assez d'espace entre les 2 voiles, au portant les voiles d'avant masque le vent au gennaker. Sur un sloop, l'espace entre la voile d'avant est très important grâce un un bout devant très long et aussi les voiles n'ont souvent placées à des hauteurs différentes, elles travaillent donc sur un plan laminaire différent !

Au portant et au travers, je tiens sans problème le gennak jusqu'à 18/20nds sans problème avec 1 ris dans la GV pour éviter la surcharge et stabiliser le bateau.

Au près (35° dans votre exemple) sous gennak c'est pour moi contre productif car le bateau a une dérive tellement importante qu'il vaut mieux abattre un peu, votre vitesse fond est à mon sens une fausse vitesse car elle comprend la vitesse de cette dérive, vos autres chiffres tentent à le prouver. La seule vitesse à retenir sur cette allure est celle du lock dans votre cas (pas de courant). Avec le gennak, il y a pour moi un gain à partir de 60° du vent (et j'ai un gennak taillé un code 0).

Si le vent est très faible <=6nds, il vaut mieux au près mettre GV+solent, avec le génois on marche souvent moins bien s'il y a un peu de clapot (dû à des bateaux moteurs par exemple). En abattant, >=~60° du vent, le gennak permet de gagner en vitesse jusqu'à 120°. Ensuite il faut faire du vent arrière (~180°) et mettre ses voiles en ciseau : gennak ou génois tangonné + GV haute.
Noté que j'ai un tangon rétractable Peiffer que l'on peut mettre dans le coffre et déborder suffisamment pour tendre le génois à 100%.
En croisière il me semble que tangonner le gennak est de la pure folie car c'est le meilleur moyen de cisailler ses haubans s'il y avait le moindre problème (saute de vent, mauvaise vague, équipier ou pilote en défaillance, etc).

Pour moi le solent est utile au près par tout petit vent (quand on a du courage de naviguer avec moins de 5nds de vent) et au delà des 5b. Dès que l'on quitte le près serré, la voile a une tendance à trop ouvrir, il est alors préférable (toujours selon moi) de mettre les écoutes du génois qui referment un peu la voile. En croisière, il y a un autre intérêt de mettre des écoutes au solent (en plus de l'auto-vireur) est la mise à la cape, impossible à faire avec l'auto-vireur seul sans aller devant ! C'est pour moi une sécurité supplémentaire.
Noter que l'on peut aussi faire l'inverse, mettre l'écoute de l'auto-vireur sur le génois dès que l'on roule (>=6/7b) , la voile retrouve alors une incidence plus correcte. Comme je retire la voile d'avant presque systématiquement, ça me permet de mettre la meilleur voile en fonction du temps... mais la météo n'étant pas une science exacte... dans le doute je mets le génois.

Pour le génois je place pour les longs bords un barber hauler. J'ai fixé 1 poulie un peu avant les haubans (une sur chaque bord) sur le rail de fargue qui me permet de faire revenir la commande près du cockpit où j'ai fixé un taquet coinceur. Pour le gennaker toujours sur les longs parcours, j'ai une poulie ouvrante que je place sur l'écoute, le bout de reprise passe à travers le rail de fargue et revient sur le taquet coinceur décrit ci-dessus. Ces 2 systèmes permettent de fermer un peu la voile à partir du travers. Autre solution très efficace à partir de 120° du vent, mettre le tangon (plus ou moins sorti) sur le génois ou le solent.

Toujours pour les longs parcours de vent arrière, je place un frein de baume avec un double anneau de descente d'alpiniste (idée issue de V&V) ou une simple retenue de baume finalement aussi très efficace. Il m'arrive assez souvent de rentrer dans le pertuis Breton en revenant de l'île d'Yeu plein vent et houle arrière, le meilleur choix : GV en ciseau avec un voile d'avant tangonnée presque à 90° du bateau, cette configuration accepte les petites erreurs, pas de pilote possible.

Par principe, vent arrière dès 20/22nds de vent je prends un ris, le bateau ne roule plus et si on doit faire demi tour on a la toile du temps, sans parler que notre cher bateau n'a pas de pataras... Sur ce dernier point, on peut aussi mettre un pararas textile que l'on met à la demande (>=5b), j'avais fait ça sur un autre bateau, c'est très efficace, même au près serré, par contre il faut choquer (sans à coup) ce pataras à chaque virement de bord.

Pour avoir une voile d'avant saine, l'été il ne faut pas hésiter à blinder un peu plus les haubans et de relâcher un peu l'hiver pour éviter de trop gros efforts sur la coque et les sertissages. Sur certains bateaux de régate sans pataras (il se compte sur les doigts d'une main) les haubans sont réglés à chaque sortie en fonction du vent, plus le vent est fort plus on blinde. Si on ne blinde pas assez les haubans, dès que le vent monte, la voile d'avant devient un sac, impossible de faire du près serré, les efforts sur le profil de l’enrouleur deviennent très importants et la dérive augmente…

<joke>
Enfin, juste pour polémiquer, en méditerrané il y a tout de même des petites marées et donc un peu de courant de marée mais surtout on l'oubli trop souvent du courant de surface dû au vent qui peut être très important : 2 à 3nds par mistral au delà de la bande des 5 miles et en fonction du profil des côtes.
</joke>

Tout cela est à prendre avec un peu de recul, ne sont que des analyses ou utilisations personnelles pas un cours de voile ;-))

Bonnes navigations à tous
Christian

PS : je n'ai pas pris de relire ce texte, désolé par avance s'il y a des incompréhensions, fautes et/ou coquilles.
avatar
Christian17

Messages : 11
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur http://bassin.arcachon.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  26i Claude le Dim 10 Juin 2012 - 16:02

Christian
merci pour toutes ces infos très intéressantes mais il va falloir que j'imprime pour les relire Very Happy
Les "polaires " c'était un peu pour visualiser toute cette expérience du voilier et de ses allures , savoir si on est dans les clous en vitesse ou pas du tout.
C'est vrai que ça doit être très difficile d'établir quelque chose de fiable et reproductible.
Je n'ai pas encore essayé le huit d'alpiniste en frein de bôme, mais c'est mon intention, j'en ai un.
Je n'ai pas le solent de 10.68m² mais l’auto-vireur de 7.80 m², un gennacker de 20.80m²
et un spi asymétrique de 39m² pas encore hissé.
On verra cet été.
Je ne connaissais pas le courant de surface généré par le mistral. Et pour ce qui est du loch.....il ne marche pas , la sonde est morte. Rolling Eyes
Voilà donc des essais et améliorations à mettre au programme.
Merci encore pour cette réponse.
Claude






avatar
26i Claude

Messages : 13
Date d'inscription : 20/09/2011
Localisation : LYON-St Raphaël

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Configuration de voiles et polaires ETAP 26i

Message  Christian17 le Dim 10 Juin 2012 - 20:20

Bonsoir,

Petite précision sur le vocabulaire à utiliser pour les voiles selon le lexique de base, je site :
- Le foc est le nom donné à la première voile d'avant triangulaire endraillée d'un voilier.
- Un foc d'assez grande taille dont la bordure descend au plus près du pont s'appelle un génois. Depuis les année 80, on parle de génois si le recouvrement est supérieur à 100%, c'est à dire que son point d'écoute soit derrière le mât et à cet époque un génois de 150% était commun, c'est de moins en moins le cas aujourd'hui.
- On appel « solent », un génois sans recouvrement à chute presque verticale et bordure étroite.

Etap dans sa doc "parle" d'un foc auto-vireur et d'un foc solent mais n'en déplaise à Etap, au vu du lexique on a bien un solent auto-vireur de 7,80m2 et un génois de 10,68m2 ;-))

Bonne remise en état de ce beau bateau et bonnes navigations.
Très cordialement
Christian


avatar
Christian17

Messages : 11
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : La Rochelle

Voir le profil de l'utilisateur http://bassin.arcachon.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

c'est plus clair

Message  26i Claude le Lun 11 Juin 2012 - 20:31

Il me semblait bien qu'il y avait un léger flou à ce sujet. Smile
avatar
26i Claude

Messages : 13
Date d'inscription : 20/09/2011
Localisation : LYON-St Raphaël

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  J-Y.C le Sam 16 Juin 2012 - 8:48

Merci pour cet exposé technique , pour ma part et avec mon genaker , inutile d'espérer faire moins de 60° au vent même avec un gte, je marche en crabe ..... (trace GPS) Surprised
Avec cette belle météo printanière, j'ai pu apprécier le comportement du bateau dans une mer formée (3 à 4m de creux) et une brise soutenue (30 à 35 noeuds) . 2 ris et 1/2 enroulé à l'avant le bateau garde un comportement exemplaire surtout au près serré . Je pense qu'il peut aller au delà .....
Dans ces conditions, j'ai pu comparer et apprécier sa régularité (cap et vitesse) face à d'autres voiliers du même type et parfois plus grands ....

Toujours très satisfait par ce bateau même si les solutions de voiles au près et par petit temps manquent encore sur mon unité ....
Avez vous les cotes de votre génois de 10m2 et pour Christian éventuellement un crobar avec les emplacements des points de tire sur le rail de fargue selon les stratégies adoptées ?

Merci ! Very Happy
avatar
J-Y.C

Messages : 56
Date d'inscription : 08/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: gestion des voiles d'avant Etap 26i

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum