carène de l'etap 23

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Sam 23 Juin 2012 - 7:03

Bonjour à toutes et à tous

J'ai besoin d'aide!
J'ai trouvé un etap 23 à un prix qui entre dans mon budget. Les mesures d'humidité sont bonnes, sauf près du puits moteur. Le bateau est en très mauvais état de présentation (coussins et boiseries à rafraîchir, gros nettoyage à faire, gréement à vérifier etc...).
Un point m'inquiète: devant le moteur (à 25cm environ), il y a comme un aileron, sous la coque, qui mesure une quarantaine de centimètres. Je ne vois cet "aileron" sur aucun autre etap 23. Deux questions se posent: Est-ce que cet appendice peut nuire à la maniabilité du bateau? N'est-ce pas un bricolage destiné à masquer un défaut important?
Je n'ai pas encore acheté le bateau, mais je dois me décider vite.
Que feriez vous à ma place?
Je vous remercie par avance pour votre aide
Frédéric

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  J-Y.C le Sam 23 Juin 2012 - 20:41

Salut !

Tu peux déjà poser la question à l'ancien propriétaire sur l'origine de ce dispositif et sa fonction ....
Tu peux aussi nous présenter une photo de l'apendice mystérieux , 40 cm , j'ai hâte de vois ça .... lol!

A bientôt !



Dernière édition par J-Y.C le Sam 23 Juin 2012 - 20:43, édité 1 fois
avatar
J-Y.C

Messages : 56
Date d'inscription : 08/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron?

Message  Invité le Sam 23 Juin 2012 - 20:42

Bonjour. Effectivement, il est difficile de savoir ce qu'il en est sans voir.
Pouvez vous envoyer une ou des photos?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Dim 24 Juin 2012 - 16:40

Comment fait on pour ajouter un photo; j'ai ai fait plusieurs à cet effet

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Dim 24 Juin 2012 - 17:16

[img][/img]

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

photo

Message  fjg.robin le Dim 24 Juin 2012 - 17:47

photo

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron !

Message  Invité le Dim 24 Juin 2012 - 18:54

S'agit-il du modèle avec quille relevable?
Auquel cas, il est possible qu'après une mauvaise expérience de safran cassé il ait été chosi (par le précédent propriétaire) de faire cet aileron qui protège l'embase-moteur ainsi que le safran en cas de rencontre avec un rocher ou autre...
Si cet apendice est bien fait, ce pourrait être un plus certainement, selon moi.
Il est possible également qu'il y ait eu tentative de mettre un safran sur jaumière, ce qui libérerait du safran rapporté sur le tableau arrière; y a t-il un perçage qui débouche dans le fond du cockpit?
Ce serai "mon" bateau, j'exploiterai ça certainement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Dim 24 Juin 2012 - 19:54

Bonjour

A ma connaissance, il n'y a pas de perçage, ni au niveau de cette mini-quille (sous la coque), ni au niveau du cockpit. Je vois en effet l'intérêt qu'il y aurait eu à remplacer le safran d'origine par un autre, plus centré sous le cockpit. En fait je crois qu'il s'agit surtout d'une pièce de récupération. En ce qui concerne le modèle, c'est bien celui qui a une quille relevable.
Je me demande si cette "quille" supplémentaire ne risque pas de rendre le voilier moins maniable; je me demande aussi si ce n'est pas un "cache-misère". Comme c'est un premier bateau, et que cet achat concerne toute ma petite famille, je ne voudrais pas me "rater".
Cordialement

Frédéric

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron !

Message  Invité le Dim 24 Juin 2012 - 20:11

La sagesse voudrait effectivement qu'il n'existe aucun doute lors d'un achat.
Tout dépend du niveau et de la capacité technique que l'on a de réagir devant cet inconnu.
Il faudrait poser des questions au précédent propriétaire sur le "pourquoi" de la chose.
Dans le cas où cet apendice se révèle robuste (mais il faut effectivement le vérifier (ou le faire vérifier par un professionnel compétent), il se trouve que cette "idée" n'est pas dénuée de bon sens.
Pour ce qui est de la manoeuvrabilité, je pense qu'il (le bateau) se trouverait effectivement plus stable sur sa route, ceci constitue également un plan de dérive avec une surface légèrement augmentée, ce qui ne pourrait pas être forcément négatif.
Tant qu'à la facilité de manoeuvres de port, celà ne devrait pas se sentir au point de devenir génant, il tournera sur lui-même à basse vitesse un petit peu moins facilement, mais bon...
Perso, je ne suis pas choqué par cet aileron, je trouve même ça intéressant, je restaurerais le profil qui demande inévitablement une intervention car il semble manquer de la matière qui à l'origine (récup?) devait permettre l'articulation d'un aileron, safran ou autre trim.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Lun 25 Juin 2012 - 9:34

J'ai bien envie de me laisser tenter... Je pense que je vais faire procéder à une expertise, quitte à ce que ce soit à fonds perdus. J'ai ce doute concernant l'aileron, j'en ai un autre concernant une humidité importante (mais très localisée)juste derrière la quille relevable; enfin, j'ai vu des fissures très superficielles (semble-t-il) sur le gelcoat, autour de deux des quatre boulon maintenant l'embase du mat. Pour le reste, le bateau semble plutôt sain.

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron !

Message  Invité le Lun 25 Juin 2012 - 9:36

Ce bateau est de quelle année?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Lun 25 Juin 2012 - 12:41

D'après le propriétaire, il serait de 1988. C'est un etap 23.
J'ai mis une série de photos dans un autre post intitulé "autres photos".

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron !

Message  Invité le Lun 25 Juin 2012 - 12:45

fjg.robin a écrit:D'après le propriétaire, il serait de 1988. C'est un etap 23.
J'ai mis une série de photos dans un autre post intitulé "autres photos".

J'ai vu !
Affaire à suivre...
Il est dans quel secteur géographique ce bateau?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Lun 25 Juin 2012 - 13:17

Il est en Normandie.
En fait, compte tenu de ma petite famille et de la taille de mon emplacement au port (et de mon budget), j'ai peu de choix. Il me faut un voilier de 7m (maxi 7,20), tirant d'eau maxi 150, avec 4 couchages, un coin cuisine et un wc si possible. D'après mes recherches, il n'y a que trois modèles compatibles avec ces contraintes, l'etap 23, le tonic 23 et le first 235 (probablement le meilleur, mais également le plus cher, et de loin). J'avais trouvé un splendide feeling 720, hélas trop grand pour ma place (7m45 hors tout).
En termes de qualités nautiques, je ne sais pas si l'etap est mieux que le tonic; il a le mérite d'être insubmersible, ce qui me dispense d'une survie nécessaire pour un programme de croisière côtière à plus de 6miles d'un abris (autant dire que c'est indispensable en Vendée).

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron !

Message  Invité le Lun 25 Juin 2012 - 15:16

Je ne sais ce qui peut être "meilleur" d'un type de bateau à l'autre.
Il est parfois difficile de concilier l'habitabilité, la maniabilité, le prix, les dimensions, le comportement en mer etc...
L'Etap a indiscutablement l'avantage d'être dispensé de survie, ce qui représente une économie certaine sur le budjet annuel.
L'insubmersibilité peut être rassurante lorsqu'il s'agit d'un contexte familial, surtout avec épouse et enfants.
J'avais vu un article sur la série Etap qui avait permis -sur le 22 je crois me souvenir-, la traversée de la Manche passe coque ouvert sur la mer, j'avais trouvé ça époustouflant ! Il peut naviguer sous voile, (donc être parfaitement manoeuvrant) coque remplie d'eau avec son équipage à bord.
J'ai un 22 QR depuis quelque temps et j'ai été surpris de son comportement, je l'ai trouvé notamment très raide à la toile et peu gitard, ce qui n'est pas forcément le lot d'autres voiliers de dimensions et budjets similaires, mais le choix définitif est selon le coup de coeur ou de l'oportunité et il vous revient en plein.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Mar 26 Juin 2012 - 9:51

L'etap me semble un bon compromis. Outre l'insubmersibilité, il offre l'avantage d'avoir un intérieur contremoulé, ce qui évite de refaire les vaigrages. En revanche, la teinte extérieure jaunâtre devient vilaine avec le temps; on ne peut pas tout avoir. J'ai pris contact avec un expert maritime; j'ai laissé un message à l'actuel propriétaire; j'attends la suite.
Comment vieillit le vôtre (coque, pont, fixation du mat, infiltrations éventuelles etc...?

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron !

Message  Invité le Mar 26 Juin 2012 - 10:53

J'ai peut-être eu de la chance à l'achat, mais le bateau (Etap 22 QR) est de 1979 et il est dans un état de conservation étonnant.
Le contremoulage est comme neuf, pas d'infiltration nulle part, pas de faïençage sur le pont, ni en pied de mât, juste une micro fente sur le coté charnière du capot de la baille à mouillage (probablement une bagarre dans le "baston" au relevage du mouillage).
J'ai eu des bateaux nettement plus grands (entre-autres un Karaté de quasi 10 mètres en lourd) et j'ai été surpris des qualités nautiques de ce petit bateau (le 23 est vraiment proche).
J'ai retrouvé le comportement d'un petit-gros, avec de l'inertie sur l'ère, de la raideur, une réponse très rapide à la barre et un cap très sûr, il vire sur place au moteur dans les manoeuvres de port. Barre amarrée, le pilote en deviendrait presque inutile au près, il tient son cap et corrige tout seul.
Voici pour les plus; Le moins serait l'effort évident au relevage de la quille: 125 tours de vis soit 250 demi tours sur la clé à cliquet ! Oups et l'effort est soutenu.
Sinon, que du bonheur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Mar 26 Juin 2012 - 12:48

Compte tenu de la profondeur sur l'emplacement dont je disposerai au port, le système de quille ne devrait pas me demander trop d'efforts. J'ai lu sur un forum que certains utilisent une visseuse sans fil pour accélérer la manœuvre.
Vous évoquez le faïençage sur le pont; le bateau en question présente quelques traces à la base du mat. Est-ce que cela se traite?

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aileron !

Message  Invité le Mar 26 Juin 2012 - 13:01

J'ai remarqué que le puits de quille (là, je parle du 22 QR, le 23 doit être identique) est particulièrement soigné et robuste.
Il y a en plus d'un fort échantillonnage de polyester, un double rail émi-circulaire en acier inox qui est noyé et sert à la fois d'épontille et de guide au mécanisme de relevage de la quille (coté vis et noix, c'est à dire sur le bord de fuite du voile de quille).
Vu l'échantillonnage global et le mode de construction, je pense intimement qu'il n'y a pas de risque d'affaiblissement du pont à l'endroit du pied de mat (jumelles sur le mien).
Même un choc au niveau de la quille ne doit pas être susceptible de provoquer des dégâts ou dommages sur la structure là où repose le mât; le barrotage étant inutile vu la rigidité et la forme de l'ensemble.
Un léger faïençage est possible, mais à mon avis sans conséquences structurelle.
Il est tout à fait possible de colmater les micro fissures (après séchage) de manière à ce que l'eau ne puisse pénétrer dedans. Le gel en hiver rigoureux étant le risque premier.
Il existe des produits fluides qui par infiltration et par capillarité peuvent résoudre le problème très facilement.
Je rechercherai les ref. de ce genre de produit qui est commercialisé chez la plupart des schipchandlers.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

alleron !

Message  Invité le Mar 26 Juin 2012 - 13:18

fjg.robin a écrit:Compte tenu de la profondeur sur l'emplacement dont je disposerai au port, le système de quille ne devrait pas me demander trop d'efforts. J'ai lu sur un forum que certains utilisent une visseuse sans fil pour accélérer la manœuvre.
Vous évoquez le faïençage sur le pont; le bateau en question présente quelques traces à la base du mat. Est-ce que cela se traite?

Je ne suis pas inconditionnel de l'usage d'une perçeuse/visseuse pour le relevage de la quille.
D'une part, l'énergie demandée me semble n'être valable que pour une seule et unique manoeuvre de remontée (la descente étant plus facile).
Par contre, si la noix est ou a été refaite en macrolon (ou Ertalon), je craindrais un échauffement local dû aux frottements importants (500 Kg à remonter à l'aide d'une vis de diamètre 16 mm (je crois) ce qui donne un effort de 58 Kg ~ par mm2 sur les filets. A froid cela ne doit pas poser de problème mais avec l'échauffement inévitable du filetage compte tenu de la vitesse de rotation, je serais plus réservé sur la longévité de la noix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  danslvent le Mar 26 Juin 2012 - 21:31

bonsoir,

Effectivement on dirait un skeg de safran de récupération qui a été stratifié à la coque pour protéger le moteur. Je ne pense pas à un cache misère car la misère serait trop bien placée!

Par contre comme toujours chez etap attention à l'humidité entre coque et contremoule (voir mon site perso http://etap20.pagesperso-orange.fr/Aeration%20contre%20moule.htm)

Pour la coque jaunie:
-Déjaunissant coque à laisser agir
-Polish avec pâte à polir (1 ou deux passes en fonction)
-lustrage avec produit lustreur

Seule la bande rouge est souvent à repeindre car trop fanée.

bonne soirée

Pierre
avatar
danslvent

Messages : 180
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 39
Localisation : Landes - St Paul Les Dax -

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/etap20/

Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Mer 27 Juin 2012 - 8:12

Je vous remercie tous les deux pour ces bons conseils, plutôt rassurants quand à la fiabilité de la structure et à l'aspect "cosmétique" du bateau. En somme, après quelques dernières vérifications, il ne reste plus qu'à l'acheter... et à le rénover... et enfin... à naviguer

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  fjg.robin le Mer 27 Juin 2012 - 8:14

Me voilà déjà de retour. Je n'ai pas réussi à ouvrir le lien ci-dessus. Comment éviter l'humidité entre coque et contre-moule? Quels en sont les effets, nécessairement indésirables?

fjg.robin

Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  danslvent le Mer 27 Juin 2012 - 9:49

Bonjour
Pour le lien:

http://etap20.pagesperso-orange.fr/Travaux%20et%20modifications.htm

Le risque d'emprisonner l'eau entre les deux coques est une osmose de la coque extérieure par l'eau contenue. C'est ce qui m'est arrivé.

Bonne journée

Pierre
avatar
danslvent

Messages : 180
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 39
Localisation : Landes - St Paul Les Dax -

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/etap20/

Revenir en haut Aller en bas

Mousses !

Message  Invité le Mer 27 Juin 2012 - 10:44

Notre ami fjg.robin risque d'être effrayé par les propos alarmants (mais parfaitement réalistes) de Pierre.
Les problèmes rencontrés par l'un ne sont pas forcément les problèmes que rencontrera l'autre !
Personnellement, j'ai perçé des trous de 5 mm~ aux points les plus bas du contre moulage et j'ai constaté qu'effectivement il n'y avait pas d'humidité retenue dans le contremoulage.
Par contre, à l'inverse de ce qui a été fait sur l'Etap 20, je n'ai pas cherché à aérer (c'était parfaitement inutile dans mon cas) et j'ai obturé ces petits trous avec des cabochons plastic (extrémités de stylo Bic modèle basic transparent), c'était juste le bon diamètre.
Je pense (peut-être à tort), que le contremoulage fait partie de l'insubmersibilité et son étanchéïté concourt "aussi" à la flottabilité en cas d'avarie majeure.
J'ai vu il y a quelques années un bateau rester à flot, uniquement grâce à l'air contenu dans ses coffres avant (vides) et c'était précisément le volume d'air qui permettait la flottaison sur cette partie du bateau, mais bon...
Il est facile et rapide de retirer les coffrages/coffres en plastique (quatre vis à retirer) pour atteindre et visualiser la mousse là où c'est possible. (bancs latéraux et coffre dans le pick avant).
S'il y a phénomène d'osmose, l'odeur caractéristique subsistera après aération, car juste après le démontage de ces petits coffres il est bien évident qu'une odeur dûe au confinement pourrait troubler, ce qui ne justifierait pas le dégagement permanent de gaz d'acide citrique propre à l'osmose.
Les cadène de l'Etap 22/23 ne concourent pas du même principe que le 20 et ne sont pas boulonnées de la même manière sur la coque, Je n'ai pas connaissance de problèmes de fragilité sur ces deux modèles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: carène de l'etap 23

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum